Assemblée générale 21.11.2018

L’assemblée générale 2018 d’OM a eu lieu le mercredi 21 novembre 2018 au local d’Option Mediation situé dans les locaux de la Fondation o2, rue de l’Avenir 23 à Delémont.

Il a été notamment question de renforcer les liens avec les associations sœurs, de poursuivre les activités dans le cadre de la prévention et du conseil (développement de concept de prévention, par exemple), y compris offre de formation personnalisées à des institutions.

Il a également été discuté de la création d’un groupe de réflexion (comité élargi) pour réfléchir à de nouvelles perspectives et orientations.

img_2303

10e anniversaire, discours des co-présidents

Discours du 10e anniversaire d’Option Médiation Jura et jura bernois, par Marie Oberli (MO), co-présidente et Jacques Kotelat (JK), co-président (l’une et l’autre y prenant la parole tour à tour).

Delémont, 8 septembre 2016

Que le temps a vite passé !

Ce n’est pas sans une vive émotion que nous faisons un arrêt sur image de l’association qui s’est créée il y a maintenant 10 ans, le 26 janvier 2006 à Moutier. Cet anniversaire est pour nous synonyme de rencontres humaines, riches et variées, d’amitiés sincères et fidèles, d’expériences et de maturité.

La première personne que je souhaite évoquer est Marie et son esprit prévenant, soucieux et organisé dans les moindres détails. Elle est toujours à l’écoute de ce que nous lui disons. C’est grâce à elle que nous sommes ici ce soir.

Pour ma part, je souhaite vous parler de Jacques, inventif et imaginatif. Il n’est jamais à court d’idées ! C’est grâce à lui que nous sommes ici ce soir.

A notre première rencontre, alors que nous ne nous connaissions pas, il me proposa de travailler sur un projet qui pourrait être intitulé « Médiation Jura » où tout était à créer. Comme je ne sais pas dire non … nous voici ici ce soir!

Et comme le dit la chanson « C’est parti pour le show… »

Un réseau social, un réseau juridique, les appuis de plusieurs personnes et institutions, dont l’AJAS, par Richard Kolzer et le Groupement Pro Médiation, ont permis de nous lancer dans ce projet, avec un soutien logistique optimal et des conseils avisés.

Quelle école de vie ! 13 réunions du groupe de travail et une demi-journée au vert un peu plus tard !

Nous avons eu l’occasion de nous former en gestion de projets, en marketing, mais aussi de faire de la radio, d’organiser des formations, des conférences, des soirées, d’écrire des articles et une revue.

Jamais nous n’avons été à cours d’idées. Si, parfois, nous avons été plus passifs, les événements nous rappelaient à l’ordre et cela repartait pour un tour.

Une soirée d’information en mai 2004 au collège de Delémont où plusieurs d’entre vous étaient présents ; une fidèle parmi les fidèles, Florence Studer, mais aussi Gérard Demierre, Anne-Catherine Salberg et d’autres qui se reconnaîtront.

Une soirée à Delémont en septembre 2005, avec l’intervention de l’ancienne Ministre jurassienne de la formation, de la culture et des sports, Madame Elisabeth Baume-Schneider, de Monsieur Joseph Voyame, le père de la Constitution jurassienne qui a également fait un exposé très remarqué, nous tenant en haleine, ainsi que Monsieur Josy Simon conseiller communal.

Quelques mois plus tard, confiants dans le projet de nouvelle association interjurassienne, nous nous sommes constitués à Moutier, en janvier 2006 devant une soixantaine de personnes, y compris des invités hors cantons venus fêter la « petite dernière » des associations romandes.

 

Monsieur Maxime Zuber, maire de Moutier, devait nous souhaiter la bienvenue.  Mais, dans l’après-midi et par téléphone, il nous prévient qu’il doit se rendre à Reconvilier, sur le site de « La Boillat » qui vient de se mettre en grève.

Lors de cette soirée, nous avons désigné un membre d’honneur en la personne de Monsieur Joseph Voyame, éminente personnalité qui nous a quittés en 2012.

« La Boillat », justement, a été régulièrement au cœur de nos débats puisqu’en novembre 2006 c’est Monsieur Rolf Bloch qui nous faisait l’honneur de venir nous entretenir de son expérience de médiateur, nommé par le Conseil fédéral pour débloquer le conflit de « La Boillat » et pour résoudre la problématique des fonds juifs en déshérence.

D’ailleurs, Jacques garde un souvenir amusé du passage de Monsieur Bloch et, notamment, de l’acharnement d’un journaliste ayant eu l’opportunité de passer quelques instants en compagnie de cette personnalité particulièrement occupée.

Option Médiation, c’est aussi des formations, des conférences, des présentations, des dossiers divers comme l’adoption d’un code de déontologie, mais aussi et surtout des demandes de prestations – principalement dans le domaine familial – et des formations et interventions sur mesure.

Au début, jamais nous n’aurions osé imaginer intervenir en qualité de médiateurs. Nos statuts parlent d’ailleurs timidement de ces prestations avec un …. « éventuellement ».

Notre but premier était d’organiser des rencontres de médiateurs, afin qu’ils puissent échanger et discuter de leurs pratiques.

C’est maintenant chose faite, puisque régulièrement nous organisons des supervisions et intervisions.

Option Médiation, ce sont aussi des stagiaires qui ont pu se former à notre contact et qui nous ont aussi beaucoup appris ! Les échanges ont toujours été riches et c’est avec beaucoup de plaisir que nous continuons à les accueillir.

C’est aussi un comité, qui se renouvelle, mais avec un noyau dur et fidèle.

Nous pensons à notre ancien caissier, Cédric Chapatte, malheureusement décédé subitement, à notre informaticien Emilien Chapatte, à Patrick Gsteiger (politicien du Jura bernois), à Irène Odiet, à notre ancien secrétaire Robert Frund, à Aude Sauvain nommée médiatrice à Caritas Jura. Mais aussi à nos étudiants de l’ESIG, Normand Paratte et David Rihs ainsi que leur professeur Laurent Moine qui ont effectué un travail magnifique pour relooker notre site internet et que je tiens à remercier sincèrement.

Nous pensons aussi à nos collègues du comité, les plus anciens, comme Gaston Sommer et Dona Bouabacha et les actuelles, Lucienne Merguin-Rossé et Elodie Schaffner, nouvellement élues et qui ne ménagent pas leurs efforts, qu’il s’agisse de donner un coup de mains, un conseil, en matière de comptabilité, de corrections orthographiques, de repas gargantuesques, de délicieux apéros (merci à vos conjoints et conjointes) avec des moments de franche rigolade !

 

Mais, assez parlé, place aux deux exposés prévus pour cette soirée, à savoir et pour commencer, Madame Nadia Schaffner. Native  de Delémont, elle a toujours été sensible à la gestion de conflits, depuis mon enfance.

Après quatre années passées à l’Ecole de culture générale, elle a suivi une formation d’infirmière à Lausanne (1997-2001) et obtenu un diplôme au terme de ses études.

Ont suivi, une formation de médiatrice à l’IUKB à Sion (Institut Universitaire Kurt Bösch) rattaché actuellement à l’Université de Genève, volée 2013-2015, complétée par des stages dans le domaine familial à Neuchâtel et Yverdon.

Le thème de sa présentation est:

« Etat des lieux de la médiation en terre jurassienne. Besoins et perspectives »

Ensuite, nous aurons le plaisir d’entendre un exposé de Madame Florence Studer sur le thème des « Médiations mandatées par un tiers (tribunaux, assurances de protection juridique ou autres) ».

Comme Madame Studer est une grande spécialiste en matière de médiation, il serait vain de tenter de résumer sa formation, ses expériences et activités en quelques lignes. Son propre site internet vous révèlera sans faille l’entier de ses qualités.

 

img_2307

Manifestations du 10e anniversaire

Manifestations du 10e anniversaire d’Option Médiation

 

A cette occasion, Option Médiation a mis sur pied une soirée de conférences ( 8 septembre 2016) lors de laquelle et en préambule les co-présidents, Marie Oberli et Jacques Kottelat ont retracé les 10 années de l’association.

Ensuite, la parole a été donnée à Madame Nadia Schaffner pour un exposé relatif à l’état des lieux de la médiation en terre jurassienne puis à Madame Florence Studer sur le thème de la médiation mandatée par un tiers.

Une vingtaine de personnes a assisté à ces présentations dans les locaux de la Division Artisanale du CEJEF à Delémont et pris part à l’agape qui concluait la soirée.

Le lendemain, une journée de formation a été suivie par 18 personnes, professionnelles ou intéressées par le mode de résolution des conflits. Les animations d’ateliers ont été assurées par des formateurs confirmés et reconnus sur le plan romand à savoir, Madame Florence Studer, Monsieur Jean Gay et Monsieur Gérard Demierre. Les sujets développés concernaient la médiation en entreprise, celle de voisinage et celle du domaine familial.

Le discours des co-présidents et la présentation de Madame Schaffner sont visibles sous la rubrique Articles récents